L’invité Euro d’#ONPSEU : Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy réagit à la nomination controversée d’un proche de Juncker

L’invité Euro d’#ONPSEU : Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy réagit à la nomination controversée d’un proche de Juncker

Christine Revault d'Allonnes-Bonnefoy

© European Union 2017 - Source : EP

EP Plenary session – The fight against violence against women and girls and the ratification of the Istanbul Convention by EU Member States

Je préside la délégation socialiste française depuis le 25 janvier 2017.

La défense de l’intérêt général et le dévouement à la chose publique pour l’amélioration des conditions de vie constituent ma motivation principale, qui va au-delà même du secteur professionnel dans lequel j’exerce, c’est bel et bien mon moteur de vie.

Pour avancer dans ce secteur, je me fixe des objectifs à atteindre, et je trace la liste des défis à relever. Ceux-ci sont multiples et sans cesse renouvelés, enrichis. Si j’apprécie la diversité et la quantité des actions à entreprendre car elles me permettent d’élargir mes champs d’action, de connaissance et de compétence, j’entretiens un secteur d’expertise dans le domaine des transports, de l’aménagement du territoire et du fonctionnement des collectivités territoriales.

Ce goût du challenge se traduit par la satisfaction de pouvoir conduire le processus d’élaboration d’un projet de son idée première à sa réalisation. Si j’aime conduire ce projet de façon autonome, il doit nécessairement être partagé par une équipe, que j’en sois l’animateur ou un participant actif.

 

Pour en en savoir plus

L’invité Euro d’#ONPSEU : Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy réagit à la nomination controversée d’un proche de Juncker

NOMINATION CONTROVERSÉE D'UN PROCHE DE JUNCKER

Christine Revault d'Allonnes-Bonnefoy, eurodéputée S&D nous explique la polémique qui secoue actuellement le parlement européen. C'est l’actuel président de la Commission européenne (l'une des plus haute instance administrative de l'UE ), Jean-Claude Juncker qui en est l'objet. Il est accusé d'avoir nommé un de ses proches à sa succession, en s'affranchissant des procédures démocratiques en vigueur.

Leave a Reply

Your email address will not be published.