Retour sur les Trans Musicales : #EuradioPrun

Retour sur le plateau en commun d'Euradio et de Prun : retrouvez toutes les interviews réalisées !

Retour sur les Trans Musicales : #EuradioPrun

Les invités du jeudi

Tanika Charles

Avec son énergie communicative et ses  vibrations positives, Tanika Charles a  trouvé l’équilibre parfait entre la classic soul typique des labels Stax et Motown  dans les années 1960 et la nu soul héritée des années 1990. Soul Run, son récent single groovy et sautillant sorti  sur le même label que Martha Ren en est la preuve parfaite !

tanikacharles.com

Repi del Mundo

Il est des noms qui vous prédestinent.  Ainsi de Pierre du Monde, qui ne pouvait  décemment pas brancher ses platines  ailleurs que sur la sono mondiale. Il l’a fait  sous l’anagramme approximative de Repi  del Mundo, défrichant les contrées les  plus reculées de la dance music (cumbia,  moombathon, afrobeat...) pour alimenter  des sets et soirées (les Electropical  Sessions) forcément  caliente.
https://soundcloud.com/repi-del-mundo

L’interview de Repi del Mundo sur le plateau d’#EuradioPrun

Ghetto Kumbé

Originaire de Bogota, le trio Ghetto  Kumbé revisite le patrimoine sonore des  tropiques et intègre la house dans une  fièvre percussive contractée dans les  Caraïbes et héritée de la cumbia. Par la  pulsation et la ferveur, il raconte la part  sombre de l’histoire afro-colombienne – de  l’esclavage à l’émancipation. Mi-futuriste  mi-rituel, le résultat est si magnétique que  les boussoles en perdent le Nord.
soundcloud.com/ghettokumbe

Gloria

Signé par le label activiste Howlin’  Banana, ce sextuor mixte lyonnais a un  credo :  In Excelsis Stereo, comme le  proclame le titre de son premier album.  C’est pourtant vers l’époque du mono  cher à Phil Spector que lorgnent les  chansons de Gloria, qui excelle dans la  pop sixties, le psychédélisme vintage et  les balades candides, évoquant parfois  – et c’est un compliment – le groupe  culte américain et féminin, The Feminine  Complex.

howlinbananarecords.bandcamp.com/album/gloria-in-excelsis-stereo

Les invités du vendredi

Moon Hooch

Après Too Many Zooz en 2014, c’est au  tour d’un autre brass band à trois têtes  de retourner les Trans, à savoir leurs  homologues (et collègues occasionnels)  de Moon Hooch. Le principe est voisin :  bousculer la black music avec une  formation aussi minimaliste qu’efficace.  Mais Moon Hooch va plus loin, jusqu’au  dubstep et au rock, que le trio plie aux  convulsions de la brass dance avec une  énergie et une virtuosité rares.
moonhooch.com

Tank and The Bangas

Tank and The Bangas offre sa propre vision de l’héritage musical afro-américain : du blues et du jazz, jusqu’au R&B contemporain et à la bounce music*, en se nourrissant de soul et de la grande liberté apportée par un spoken word fantasque et rafraîchissant. * La bounce music est une forme très dansante de hip hop née à La Nouvelle Orléans à la fin des années 1980.
tankandthebangas.com

Altin Gun

 
Ce sextuor multiculturel fait revivre une partie de la scène pop rock psychédélique turque des années 1970 et développe un répertoire de reprises mêlant certains classiques des stars du mouvement – comme Erkin Koray, Selda Bagčan ou Barış Manço – à des pépites underground du rock anatolien de l’époque.
 

Tample

Cela fait maintenant plusieurs décennies que la scène bordelaise montre une vitalité étourdissante. Et les quatre garçons de Tample s’ingénient avec brio à perpétuer cette tradition. Né en 2013 et auteur d’un EP et d’un single, le groupe délivre une pop à la fois rock et synthétique où les mélodies et les arrangements flirtent avec rythmique et romantisme.

Les interviews du samedi

Dynamic Blockbuster

Même si ces cinq garçons revendiquent l’influence du légendaire groupe funk américain Mandrill, ils sont loin de juste singer leurs ainés. Armé de ses cuivres rutilants et d’arrangements samplés habilement, Dynamic Blockbuster dynamite avec jubilation les grandes musiques noires, puisant aussi bien dans la soul, le jazz ou le hip hop pour imaginer une musique qui déborde de sensualité et de groove.
https://www.facebook.com/dynamicblockbuster/
https://www.instagram.com/dynamic.blockbuster/

Azur

Électron libre de la scène lilloise – sa présence dans nombre de formations du Nord en témoigne –, le batteur Antoine Pouilly a mis sa science des rythmes au service d’une house élégante, où se croisent un sens aigu de la mélodie, une pointe de mélancolie et des zestes d’exotisme. Auteur de deux EP, AZUR soigne les maux bleus en conviant le public à danser la tête dans les étoiles. Dépaysant.
soundcloud.com/helloazur
https://www.facebook.com/helloazur/

Gili Yalo

Gili Yalo a quatre ans quand il quitte avec ses parents son pays l’Éthiopie pour poser ses bagages en Israël.
Aujourd’hui, l’homme est devenu une figure de proue de la scène musicale de sa terre d’accueil. En mélangeant les langues (amharique, hébreux, anglais) et les genres (sonorités traditionnelles et jazz éthiopiennes, psychédélisme, soul, pop, reggae), il offre une musique chamarrée et définitivement exaltante.
https://www.facebook.com/Gili.Yalo/
https://www.giliyalo.com/

Sama

Sama Abdulhadi, longtemps dissimulée derrière le pseudo de SkyWalker, fut il y a une dizaine d’années la première femme DJ de Palestine. Mieux, à Ramallah, en Cisjordanie, elle est la première personne à explorer derrière des platines les méandres des musiques électroniques. Après un long périple qui l’a menée à Beyrouth ou à Londres, la jeune femme, proche du soundsystem Jazar Crew, offre aujourd’hui des DJ sets ou mixes qui déclinent sans fioriture une techno froide et minimale.
http://www.samaahadi.com/

Leave a Reply

Your email address will not be published.