L’édito d’Albrecht Sonntag 9.11 : « Dankeschön, Herr Monnet ! »

L’édito d’Albrecht Sonntag 9.11 : « Dankeschön, Herr Monnet ! »

L'édito d'Albrecht Sonntag 9.11 : "Dankeschön, Herr Monnet !"

Albrecht vient de lire une nouvelle biographie de Jean Monnet. Surprise : c’est la première en allemand !

Effectivement. Si on fait abstraction des Mémoires de Jean Monnet, publiées de son vivant en 1976, aussitôt traduites en allemand et dotées d’une préface par Helmut Schmidt, le chancelier de l’époque, le volumineux ouvrage que je viens de dévorer est la première biographie complète rédigée en allemand par un historien allemand. En l’occurrence, par Klaus Schwabe, professeur émérite de l’Université d’Aix-la-Chapelle, et pour qui – ça transpire dès les premières pages – ce fut un véritable devoir de combler cette lacune.

Et comme c’est le 9 novembre aujourd’hui – date de l’anniversaire de Jean Monnet, né en 1888 – j’ai saisi le prétexte pour faire un petit clin d’œil et évoquer cet ouvrage instructif sur le parcours et les idées d’une personnalité hors du commun.

Et quel est votre verdict ? Cette biographie, apporte-t-elle quelque chose de nouveau ?

Oui et non.

Pas tant que cela, en fait, si on a déjà lu les Mémoires de Jean Monnet, qui restent un témoignage « extra-ordinaire » dans tous les sens du terme. Témoignage d’un entrepreneur politique inclassable, d’une époque dramatique et d’une idée révolutionnaire.

Pas tant que cela si on a en plus connaissance des excellentes biographies anglophones, comme celle de François Duchêne, paru en 1996 sous le titre « The First Statesman of Interdependence » (donc « Le premier homme d’Etat de l’interdépendance »), ou celle, plus récente, de l’historienne américaine Sherrill Brown Wells, nommée « Unconventional Statesman » (« Homme d’Etat non-conventionnel »).

Et pourtant, cet ouvrage, rien que par sa perspective d’outre-Rhin apporte un regard différent.

Pour tout vous dire, c’est un regard que j’ai toujours considéré comme une pièce manquante ou, disons : l’angle mort, de l’histoire de la construction européenne de l’après-guerre. Le narratif consacré français oppose toujours Jean Monnet, l’infatigable promoteur de la supranationalité sur le plan européen, à Charles de Gaulle, champion des relations bilatérales et de la mise en œuvre la réconciliation franco-allemande.

Quand on adopte, comme le fait Klaus Schwabe, une perspective allemande, on s’aperçoit que c’est tout de même un peu plus complexe. En fait, on comprend à quel point la question allemande, la recherche d’une solution d’équilibre durable à une configuration bancale, hypothéquée par les vents de l’histoire, a été une préoccupation permanente pour Monnet.

Avant même que de Gaulle découvre la nécessité d’une réconciliation profonde et y apporte tout le glamour officiel des sommets et le solennel d’un traité bilatéral, Monnet avait déjà fait de la confiance entre Français et Allemands un motif principal de son travail politique, la ligne directrice de l’intégration européenne.

On a souvent mis en valeur l’originalité de son parcours et ses capacités de médiateur, d’organisateur, de lobbyiste. Ce que la biographie de Klaus Schwabe met en avant, sans même les nommer de manière explicite, ce sont les compétences interculturelles de Jean Monnet. C’est sa capacité de faire abstraction des stéréotypes et d’appliquer une empathie critique, nourrie de principes profondément humanistes, à d’autres cultures.

Nous sommes aujourd’hui, partout dans l’Union européenne, mais surtout des deux côtés du Rhin, les bénéficiaires de cette attitude. Il est bon de se le rappeler de temps à autre. Dankeschön, Herr Monnet ! Nous n’avons pas oublié ce que nous vous devons.

Podcast / L’édito d’Albrecht Sonntag 9.11 : « Dankeschön, Herr Monnet ! »

Albrecht Sonntag, professeur à l’EU-Asia Institute de l’ESSCA Ecole de Management et membre d’Alliance Europa.

Albrecht Sonntag est professeur à l'EU-Asia Institute. Docteur en sociologie, il travaille sur les dimensions multiples du processus d’intégration européenne. Albrecht est également membre de l'Alliance Europa, consortium universitaire interdisciplinaire en Pays de la Loire.

 

Quelques liens :

Leave a Reply

Your email address will not be published.