Puigdemont en Belgique: tensions au sein du gouvernement belge

Puigdemont en Belgique: tensions au sein du gouvernement belge

L’ancien président catalan s’est exilé en Belgique après la déclaration unilatérale d’indépendance le 27 octobre dernier.
Mais sa présence provoque des remous politiques en Belgique. C’est ce qui a analysé le morceau proposé pour la rubrique « A ma une » d’aujourd’hui, tiré du journal de 14h diffusé par la radio nationale espagnole Radio Nacional de España.

La présence de Carles Puidgemont en Belgique cause des vraies turbulences à l’intérieur du gouvernement qui en ce moment est à la recherche d’une coalition.
Dans cette situation délicate, les nationalistes Flamands ne cessent pas de mettre en difficulté le premier ministre Charles Michel qui a assuré aujourd’hui que le président catalan serait traité comme un citoyen européen, avec les même droits et devoirs, ni plus ni moins.
Au même temps, le ministre des affaires étrangères a littéralement dit au ministre des affaires intérieures de se taire et de respecter la justice, suite à ses critiques ouvertes au gouvernement espagnol.  Ce dernier, et surtout le ministre de la justice Rafael Catalá, se voit positif envers les effets que l’extradition de Puidgemont peut avoir pour l’Espagne.

Carles Puigdemont et les nationalistes belges ont toujours été unis par leurs questions indépendantistes. En plus, Puigdemont a expliqué qu’il a choisi Bruxelles pour sa situation de «capitale de l’Europe».  Lors de sa conférence de presse mardi, il a déclaré vouloir «mettre le problème catalan en lumière au cœur de l’Europe».

Leave a Reply

Your email address will not be published.