Manuel Hermia ft. Les Stances à Sophie – Moshé Mizrahi (1971)

Manuel Hermia ft. Les Stances à Sophie – Moshé Mizrahi (1971)

/ Au cours de l’émission vous pouvez entendre:

• Erroll Garner – The Original Misty (Mercury, 1955)
« Misty » – 2’46
• Art Ensemble of Chicago – Les Stances à Sophie (Universal Sound, 2000)
« Proverbes II » – 1’22
• Vidéo : Les Stances à Sophie (Soul Jazz Records, 2008)
Bonus DVD
• Art Ensemble of Chicago – Les Stances à Sophie (Universal Sound, 2000)
« Variations Sur Un Theme De Monteverdi 1 » – 3’03
• Art Ensemble of Chicago – Les Stances à Sophie (Universal Sound, 2000)
« Variations Sur Un Thème De Monteverdi 2 » – 1’50
• Art Ensemble of Chicago – Les Stances à Sophie (Universal Sound, 2000)
« Theme Libre » – 8’49
• Manuel Hermia – Rajazz (Igloo, 2006)
« I’m Just Me » – 7’11
• Manuel Hermia – Austerity … And What About Rage (Igloo, 2015)
« The Seventh Day » – 2’55
• Manuel Hermia – Austerity … And What About Rage (Igloo, 2015)
« Austerity … And What About Rag – 7’18
• Art Ensemble of Chicago – Les Stances à Sophie (Universal Sound, 2000)
« Proverbes I » – 2’38
• Vidéo : Les Stances à Sophie (Soul Jazz Records, 2008)
Bonus DVD
• Art Ensemble of Chicago – Les Stances à Sophie (Universal Sound, 2000)
« Theme de l’Amour Universel » – 3’51

/ Play Misty For … You

/ L’invité

A la fois improvisateur, compositeur et explorateur des musiques du monde, Manuel Hermia laisse parallèlement libre cours à son discours en tant que saxophoniste et à son amour du bansuri. Outre ses études en saxophone et harmonie jazz au Conservatoire, il a en effet développé une maîtrise du bansuri – la flûte de l’Inde du nord. Il a par ailleurs élargi ses connaissances en musique indienne et arabe, intégrant ragas et maqâms dans une pensée globale de la musique. De façon générale, il intègre progressivement à son langage tous les éléments culturels que son parcours l’invite à intégrer. Il a également développé son propre système mélodico-harmonique avec sa théorie baptisée « rajazz », faisant ainsi le pont entre le jazz et les ragas, c’est-à-dire entre une pensée tonale et une pensée modale de la musique.

Manuel Hermia a développé des projets personnels parallèlement dans plusieurs directions :

  • En jazz contemporain avec Manuel Hermia trio ( Long tales and short Stories, Igloo 2010, Octave du meilleur groupe jazz en 2011) en compagnie des très aventureux Joao Lobo (batterie) et Manolo Cabras (contrebasse).
  • Egalement avec le trio Hermia/Ceccaldi/Darrifourcq. Un ovni dans le paysage, ce trio avec Sylvain Darrifourcq à la batterie et Valentin Ceccaldi au violoncelle invite à un jazz à la fois très accessible et sans concessions.
  • A la croisée des musiques, dans le groupe Slang (Los Locos, Save the Chilis, It’s on the way, Karmasutra), pour un rock ethno coltranien avec les compagnons Michel Seba aux percussions et François Garny à la basse.
  • Dans une optique plus world cette fois et uniquement au bansuri, avec « Le Murmure de l’Orient » (vol 1 2005, et vol 2 en 2012 Igloo et Cristal/Harmonia Mundi).
  • Manuel Hermia joue aussi actuellement au sein du Majid Bekkas Afro Oriental trio      (al qantara-igloo mondo, 2014 ), un projet qui n’est pas le sien mais qui est très important pour lui.

Sur la scène jazz européenne, il a également joué avec Eric Vermeulen, Jean-Louis Rassinfosse, Bruno Castellucci, Sam Gertsmans, Jean-Paul Estévienart, Lieven Venken, Salvatore La Rocca, Sylvain Romano, ainsi qu’aux côtés de Pierre Van Dormael, Julien Tassin, Julien Herne, Kari Ikonen, Omri Mor, Marcin Oles, Nono Garcia, Ramon Lopez, Jean-Pierre Froidebise, Maxime Blésin, Cécric Raymond, Greg Houben, Julien Charley, Emmanuel Duprey, et bien d’autres encore.

Il a également multiplié des créations avec nombre d’artistes de diverses cultures : Majid Bekkas (oud et guembri, Maroc), Mamady Keita ( Djembé, Guinée ), Purbayan Chatterjee ( sitar , Inde), Dhruba Ghosh ( sarangi, Inde ), Manou Gallo ( basse, Côte d’Ivoire ) Guo Gan ( erhu, Chine ), Regis Gizavo ( accordéon, Madagascar ), Mokoomba ( Zimbabwe ), Ben Ngabo ( Rwanda ), Joao Braga ( Brésil ), Dobet Gnahoré ( chant, Côte d’Ivoire ), Cumali Bulduk ( Turquie ), Mawaran ( chant, Liban ) , Yacir Rami ( oud, Maroc )…

Il apparaît enfin comme invité sous d’autres horizons avec Fred Wesley, Zap Mama, Didier Laloy, Karim Baggili, Salvatore Adamo, Sttellla, William Sheller, Khadja Nin, Dick Annegarn, Clarika , The Guilty Brothers Experience, Oxymore …

(source http://manuel-hermia.com/index.php/fr/approche)

/ Le film: : « Les Stances à Sophie»  – Moshé Mizrahi (1971)

Fiche technique

Titre : Les Stances à Sophie
Réalisateur : Moshé Mizrahi
Année: 1971
Acteurs principaux : Bernadette Lafont, Michel Duchaussoy, Bulle Ogier, Serge Marquand, Virginie Thévenet, Philippe Desprats, Vigny Wowor, Les musiciens de l’Art Ensemble of Chicago …
Musique : The Art Ensemble of Chicago
Durée : 1 heure 39 min
Genre : Comédie
Nationalité : France

Synopsis

Ovni post-Nouvelle Vague, Les Stances à Sophie narre l’histoire d’une rencontre filmée par Moshe Mizrahi en 1970 et accompagnée d’une bande son du fameux Art Ensemble of Chicago.

« D’emblée tout les oppose. Elle, pied nu/bohème, se fait bousculé par lui, costume/cravate au volant d’une grosse voiture. Elle est pour l’amour universel : elle voudrait aimer tous les hommes comme s’il n’y en avait qu’un ; lui pour l’amour singulier : il voudrait aimer une femme qui soit à elle seule toutes les femmes. Elle met du désordre dans sa vie. Lui de l’ordre dans la sienne. Elle veut vivre sa propre vie. Lui voudrait qu’elle vive la sienne propre. Ils se marieront pour le meilleur et pour le pire. Entre ordre et chaos, leur rêve ne deviendra pas réalité. »

Teaser

/ Séquence « Time Machine »

Rédigé par

Romain Santa Maria

Leave a Reply

Your email address will not be published.